Homepage

 


Neil Young - Broken Arrow - Lyrics
(Traduites par Denis Between The Rusty Words,
avec la collaboration de Phil T., aka nypassionate. -avril 2011)
- Lire les paroles originales -


[NOTE : Au printemps 96, quatorze concerts mémorables, présentant entre autres de nouvelles chansons, ont eu lieu avec le Crazy Horse à l'O.P.L., un petit bar (150 places) non loin du ranch de Neil Young. "C'est comme si nous avions Neil Young dans notre salon" a dit quelqu'un. Il est facile d'imaginer que Neil a repris ça pour lui : "C'est comme si nous avions le public dans le salon de mon ranch *Broken Arrow*." La ligne mélodique de l'album rend hommage à David Briggs, le producteur de Neil récemment décédé (nov 1995). Un soir à l'O.P.L., le quatre juin, le Crazy Horse joua d'affilée cet album de A à Z ! Une fois, "Big Time" dura 17 minutes...]

1. Les Moments Privilégiés
Big Time

2. Changement Flou En Vrac
Loose Change

3. Slip Away
Slip Away

4. Changeant D'Autoroutes
Changing Highways

5. Confus (Pensons A Vivre)
Scattered (Let's Think About Livin')

6. Cette Ville
This Town

7. Arcade Musicale
Music Arcade

8.
Chérie, Pourquoi Tu Veux Que Je Me Casse
Baby What You Want Me To Do



1. Les Moments Privilégiés

[ou encore : Le Succès / Les Grands Moments]


M'en vais oublier la douleur
M'en vais quitter les imbéciles finis
M'en vais prendre la potion magique
Monter dans une vieille voiture noire
M'en vais faire un tour si loin
Pour la terre de lotion de bronzage
M'en vais l'attraper Etat après Etat
Jusqu'à ce que j'atteigne le Golden Gate *
Que je mouille les pieds dans l'océan

[* Détroit entre l'entrée de la baie de San Francisco et le Pacifique.]


Je vis encore dans le rêve que nous avions
Pour moi ce n'est pas fini...

Marchant sur le pont un  jour
En regardant de l'autre côté de la baie
J'ai vu une ondulation sur l'eau
Une fois qu'un grand navire eût passé
J'ai emprunté les jumelles d'un voyageur
Et j'ai fait la mise au point sur la fille de l'océan
Un peu comme un geste* confus
Dansant dans les couleurs du soleil couchant
Elle m'a fait signe et m'a appelé

[* En anglais, il y a aussi l'image associée d'une "vague qui était confuse".]


Je vis encore dans le rêve que nous avions
Pour moi ce n'est pas fini...

Parler d'un de mes amis
Parler d'une mine d'or
Le filon le plus riche de toute la montagne
Parler de l'ennemi
Qui est en moi
Parler de cette fontaine de jeunesse
Parler de toi et moi
Parler de l'éternité
Parler des moments privilégiés

Je vis encore dans le rêve que nous avions
Pour moi ce n'est pas fini...

TOP


2. Changement Flou En Vrac

J'ai construit un château de cartes
Ai construit une maison de pluie
Ai construit une maison d'amour
Il est difficile de construire encore
Ai construit une voie à la raison
Ai construit une voie à la fatalité
Ai construit une voie vers la terre promise
Carrément jusqu'au portail

Changement flou en vrac en poche
Mon avenir en main
Trop de distractions
A comprendre pour moi

Trop de distractions
Je suis parvenu à rentrer à la maison
Je me trouve quelque chose de consistant
Je sors de ma bulle
Certaines voies entraînent un renouveau
Certaines voies se cachent et attendent
Certaines voies promettent tout
Et filent en douce avec notre carburant *

[* Le sens est "avec notre énergie".]


Changement flou en vrac en poche
L'avenir en main
Trop de distractions
A comprendre pour moi

Sur certaines voies, je vais à toute allure
Sur certaines voies, j'ai eu un accident
Sur certaines voies, je dors
De certaines voies, je suis revenu

Sur certaines voies, je cours
Sur certaines voies, j'ai été bloqué
Sur certaines voies, je marche
Sur certaines voies, je me suis perdu

TOP


3. Slip Away

[NOTE : "Elle", (à mon avis) il s'agit bien évidemment de "celle qu'on ne nomme pas". Elle ne se promène plus dans une charrette qui grince puisque ses affaires sont florissantes.]

Elle vit dans l'écran télé
Elle vit dans une telle douleur
Elle circule
Dans une Limousine
Blindée et spacieuse
La fumée les nuits à la taverne
Les visages à la fenêtre
Le son de la corne du port
Elle connait bien

Et quand la musique a commencé
Elle s'est tout simplement éclipsée
Tout comme une rivière qui dévale
Et quand la musique a commencé
Elle s'est tout simplement éclipsée

Perchée sur une colline venteuse
La turbine couinait
En bas dans la fraîcheur de la vallée
Un bébé pleurait
Impossible de prendre le temps
Le moment est venu
Un cri de derrière les pins *
Une voix s'approche

[* Utilisation assurément pas innocente puisque "pine" en anglais, en plus d'exprimer cet arbre, est un verbe signifiant "dépérir".]

Et quand la musique a commencé
Elle s'est tout simplement éclipsée
Tout comme une rivière qui dévale
Et quand la musique a commencé
Elle s'est tout simplement éclipsée
TOP


4. Changeant D'Autoroutes

Nous changeons d'autoroutes
Dans un trafic important
Vois les feux devenir
Quelque chose de vivant
Avec ma valise et ma bière
J'arrive dans ta chambre

Bonjour bonjour
Est-ce toi étranger
Est-ce notre musique
Qui sort de ton 4x4 ?
Et est-ce aussi ta sortie ?
Nous changeons d'autoroute


TOP


5. Confus (Pensons A Vivre)

Je suis un peu excité
Je suis un peu à plat
J'entends ton nom partout où je vais
J'ai un peu tord
J'ai un peu raison
J'entends ton nom toute la journée et la nuit

Quand la musique appelle
Je serai là
Plus jamais de tristesse
Plus jamais de soucis
Pensons à vivre
Pensons à la vie
Comme une comète peinte sur le ciel
Comme une vieille âme
Par dessus les ténèbres, tu voleras

Je suis un peu ici
Je suis un peu là
Je suis partout un peu confus
Je suis un peu enjoué
Je suis un peu déprimé
J'entends ton nom partout dans cette ville

Quand la musique appelle
Je serai là
Plus jamais de tristesse
Plus jamais de soucis
Pensons à vivre
Pensons à la vie
Comme une comète peinte sur le ciel
Comme une vieille âme
Par dessus les ténèbres, tu voleras


TOP


6. Cette Ville

[Dans le clip vidéo, le "Crazy Horse" passe son temps à flemmarder, en compagnie d'un énorme cochon, dans un trou perdu baptisé "Crazy Horse".]

Je ne dors pas quand je suis couché
Je dors quand je marche dans les environs
Cette ville
Cette ville

Certaines personnes pensent que ce n'est pas bien
De dormir par là et de liquider les heures *
Cette ville
C'est bien

[(*) Sur son brouillon, Neil avait écrit au départ :
To sleep around and kiss the others away
De dormir par là et de se débarrasser des gens.]

[NOTE : Fin de la chanson. Néanmoins sur le brouillon de Neil, j'ai décrypté deux autres strophes qu'il n'a pas retenues au final :

I don't think that I look like I do
Coz half of me is half of you
Sometimes

I don't think that I'm not like you
It's hard to tell from the things that I do
Sometimes
In this town
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je ne pense pas que je ressemble à ce que je fais
Car la moitié de moi est la moitié de toi
Parfois

Je ne pense pas être différent de toi
Il est difficile de raconter quoi que ce soit à partir des choses que je fais
Parfois
Dans cette ville]

TOP


7. Arcade Musicale

As-tu déjà été perdu
As-tu déjà été retrouvé
T'es-tu déjà senti tout seul
À la fin de la journée
Ouais je parle de déprime
Relax - il n'y a personne autour
Juste un miroir et toi et moi
Et l'écran télé

J'étais à descendre à pied la rue principale
Pas sur le trottoir mais la rue principale
Esquivant la circulation avec des pieds ailés
Voilà comment je me sentais bien
Ai fait un essorage dans la laverie
Ai joué à un jeu dans l'arcade musicale
Ai continué de gagner tandis que le groupe jouait
Voilà comment je me sentais bien

As-tu déjà été perdu
As-tu déjà été retrouvé
T'es-tu déjà senti tout seul
À la fin de la journée
Ouais je parle de déprime
Relax - il n'y a personne autour
Juste un miroir et toi et moi
Et l'écran télé

As-tu déjà été choisi
Par un homme qui a faim
Tu es en train d'écouter la radio
Il est en train de laver tes vitres
Quand tu regardes dans ces yeux vides
Comment cela s'harmonise-t-il
Avec les choses que tu fais ?
Voilà comment je me sentais bien

As-tu déjà été perdu
As-tu déjà été retrouvé
T'es-tu déjà senti tout seul
À la fin de la journée
Ouais je parle de déprime
Relax - il n'y a personne autour
Juste un miroir et toi et moi
Et l'écran télé

Il y a une comète dans le ciel ce soir
Cela me fait l'effet d'être comme si j'allais bien
Je me déplace assez vite
Pour ma taille
Je n'ai vraiment pas l'intention de rester
Autant que je devrais
Aussi je me remettrai en route


TOP


8. Chérie, Pourquoi Tu Veux Que Je Me Casse

[Cette chanson fut un succès en 1960, écrite par Jimmy Reed (1959) qui est une référence (jeu de guitare, rythme hypnotique) pour Neil Young. Elle est parfois appelée "You Got Me Running". Neil l'aurait jouée quatre fois en concert avant 1996.]


Tu me fais courir, tu me fais me planquer
Tu me fais courir, planquer, planquer, courir
N'importe comment tu veux que ça bouge
Ouais, ouais, ouais
Tu me fais faire ce que tu veux de moi
Alors chérie, pourquoi tu veux que je me casse

Etre optimiste, être déprimé
Tu me fais être optimiste, déprimé, déprimé, optimiste
N'importe comment tu veux que ça bouge
Ouais, ouais, ouais
Tu me fais faire ce que tu veux de moi
Alors chérie, pourquoi tu veux que je me casse

Tu me fais sonner, tu me fais me planquer
Tu me fais sonner, planquer, planquer, sonner
N'importe comment tu veux que ça bouge
Ouais, ouais, ouais
Tu me fais faire ce que tu veux de moi
Alors chérie, pourquoi tu veux que je me casse

TOP