Homepage

 


Neil Young - Concord 1993 (compte-rendu)

Avec un peu de retard
Mon compte-rendu de Concord du 12 juin 1993
"See or thy tongue will keep the blind"

 


Orange, blanche et bleue
Sont les couleurs de la nuit
 Elles en fixent le centre
Où un Neil hirsute
Se jette dans l’action
Les pans de sa chemise
A larges rayures
Dépassant de son gilet en cuir marron
Tombent sur son jean
Oh, hello Mr. Soul !
The Loner is a feeling arranger
 
« How are you doin’ tonight ? »
Neil impatient
De partir prêcher
A l’homme du sud
Est parti sans attendre
Les derniers réglages
Les MG’s se déraidissent
Alors qu’il atteint une transe
Nerveuse et sauvage
Rapide et brûlante
Il arrête la cueillette du plaisir
Faisons le durer encore un peu
Pour notre plus grand bonheur
 
Oh ! My God !
Me lance mon voisin
Aux premières notes de Helpless
Il a bien raison ! Quel morceau !
La plainte du piano bleu
Traverse mon âme
Beauté et douleur
 
Le groupe se dandine
Neil nous désigne du doigt
This Note's For You
Sincérité et conviction
 
Couplet de gloire
A chacune des deux A
Aux tenues sexy
L’une introvertie
Aime l’ombre
L’autre extravertie
Trouve un malin plaisir
Et espère que je lise son courrier du coeur
Démones et merveilles
Motorcycle Mamas
 
Neil donne à Steve Cropper
Une leçon de rythme
« I’m glad to be here » et moi alors ? ! ! !
Et malheureusement sans avertissement
L’ouragan bleu est lâché
Excitation et accalmie
Et encore excitation !
Est-ce pour Annie ce soir ?
Un regard à l’ensemble
Coupe le cataclysme
Et Neil n’oublie pas de féliciter Steve
Quel manager !
 
Mais place aux notes intimistes
Avec I Believe In You au piano
(A droite et perpendiculaire à nous)
Doutes et certitudes

Everybody Knows This Is Nowhere
Lala – la la . la
Entonne les deux A
 (Là à droite derrière Booker T)
Wonderful !
 
Love To Burn nous amène
A traverser une superbe vallée de coeurs
Qui ne peut-elle ne déboucher
Que sur des chemins séparés ?
Steve vole la vedette
Avec ses superbes phrasés de guitare
 
Pas de répit !
Un jour de soleil sombre
Comme sa old black qui ne le quitte pas
Fait parler la poudre - Powderfinger
Perdition et seulement l'amour peut briser votre coeur
Et aussi la combinaison de l’orgue et du piano
Neil reste pensif de cet ami inconnu
Prisonnier du rêve
 
Enfin ! ! !
Une chanson de son dernier album !
La seule :-(
Les guitaristes adoptent des guitares acoustiques
Et grimpent sur de hauts tabourets
Pour mieux suivre la danse de la lune
Passion et délicatesse
 
Mais envolons-nous sur une dream machine
Digne d’une performance à la Crazy Horse
Qui n’aurait pas démérité d’être jouée sur Ragged Glory
Ooooooh ! Neil donne déjà le final !
Mais c’est pour le commencement
D’un final débordant
De nervosité et de distorsion
 
Ses cordes ont beaucoup travaillé
Et nécessitent un réglage rapide
« Thank you (. . .)
An old song for you. »
Down By The River ! ! !
Une rivière où mort et amour se côtoient
Elle est bucolique et traumatique à la fois
Elle charrie fusion et rouille !
Les musiciens nous saluent et nous de même !
 
Ils nous reviennent pour rendre hommage à son voisin avec
Sitting On The Dock Of The Bay
(by Steve Cropper and Otis Redding)
Il est rare que Neil joue de l’harmonica
Sans faire l’orchestre
Et c’est ici !
Pour notre plus grand bonheur
Orgue et harmonica
Steve lui tire sa révérence pour sa prestation

Vient le grand déchaînement
La grande libération avec
All Along The Watchtower
 
Passenger me souffle :
« Ne cherche pas le sens de la chanson, Dylan lui-même a avoué que l'histoire commençait par la fin de la chanson. La signification générale en est qu'il a tourné la page de la révolte contre la farce de la vie pour donner un nouveau sens à sa destinée. La tour de guet de la ville fortifiée doit être l'image de l'état moral de l'homme ou du corps politique. Le duo formé par le bouffon et le voleur sage est-il piégé ou exilé de la ville fortifiée de l'humanité ? "La question est la réponse". Dans George Jackson, Dylan dira que certains d'entre nous sont prisonniers, d'autres gardiens, mais que ça ne change pas grand-chose. A cette date, il devait estimer que les hommes d'affaires buvaient ses gains et que critiques et auditeurs piétinaient son sol. Une introduction menaçante à la guitare, un chant et un climat résolument "Rock" pour un dialogue entre deux personnages archétypiques qui semblent être les esprits contradictoires de Dylan lui-même. »
Bravo pour tes explications
Ici, tout comme il y a peu de temps
Lors de la Bobfest des trente ans de carrière
Neil YOUNG l’a fait sienne ! ! !
Passenger ajoute :
« Et il en fait une version tout aussi incendiaire que celle de Hendrix »
http://www.bobdylan-fr.com/trad/allalongthewatchtower.html
Neil donne tout ce qu’il peut
Il est mort
Non il agonise
Puis il nous salue comblé
Bravo !

Denis Between The Rusty Words
(05 février 2002)
"Listen or thy tongue will keep the deaf"
 
PS 1 : 1993-09-02 ; MTV Music Video Awards
Après un Animal  furieux,
les Pearl Jam ont rendez-vous
avec un Neil sauvage
Et démarre un Rockin' In The Free World !
Les jeunes musiciens regardent
Avec admiration
Ce pépé fougueux
Au collier indien
 Le second couplet
Est pour Eddie
Et libère Neil
La old black hurle
Les guitares et micros sont cassés
Les musiciens ravagés
 
PS 2 : 1994-04-16 ; Saturday Night Live
Pearl Jam assure leur Daughter
Une prestation comme une autre ?
Eddie ne le croit pas
Kurt Cobain vient de partir
Musique ensorcelante
Eddie en douceur taggue K
Taggue Hey Hey My My
Finition en finesse

PS 3 : 1995-01-12 ; Rock And Roll Hall Of Fame Ceremony
Les guitares pleuvent sur scène
Submergées de fusion
Elles rouillent aussitôt
F#@*in' Up
Le Crazy Horse costumé
Comme pour une sortie en société
S’accompagnent de la bande à Vedder
Eddie resté en retrait est en action
Et jette un regard malicieux à Neil
Attention les oreilles !
Neil donne le final pour la pure rouille !
 « I’m sorry baby.
I’m so sorry »
La Musique intérieure est de sortie !
Ca fait mal pour notre plus grand bien

© IDDN 2005

Le poème traduit





Setlist : Mr Soul / The Loner / Southern Man / Helpless / This Note's For You / Motorcycle Mama / Like A Hurricane / I Believe In You / Everybody Knows This Is Nowhere / Love To Burn / Separate Ways / Powderfinger / Only Love Can Break Your Heart / Harvest Moon / Live To Ride / Down By The River / Sitting On The Dock Of The Bay / All Along The Watchtower

PS 1 : Pearl Jam w/ Neil Young ; 1993-09-02 : Rockin' In The Free World

PS 2 : Pearl Jam ; 1994-04-16 ; Saturday Night Live (few days after Kurt Cobain death - 04-05-1994) : Daughter (> Hey Hey My My)

PS 3 : Neil Young w/ Crazy Horse and Pearl Jam ; 1995-01-12 ; Rock And Roll Hall Of Fame Ceremony (New York) : Fuckin' Up