Homepage

 


Neil Young - Phoenix Festival 1996 (compte-rendu)



Le cheval agité déploie ses ailes d’un coup sec près des bougies vespérales
Il délire dans une fièvre de lecture jubilatoire

Le cormoran de long calvaire sèche sa plume
La rivière est en noce avec l’océan à cet endroit
Un coup est parti poussant le cormoran dans la vie remplie aussi d’une fille laissée pour morte
Le gué connu ou impossible n’est pas recherché
Le cheval quitte son pédalo peu pratique
L’eau à bras est hygiénique même si l’articulation se rouille
La burette est dans la trousse anglaise
La vieille jeunesse s’en croit exempt
Les rêves sont filmés
Il y a-t-il des projections qui se croiseront encore
La haute ligne grince le chemin éternel
L’inséparable s’éclipse dans le délitement en crevant le tambourin
Le voyage tourbillonne la tête légère
La fête allume la paupière aigre-douce de ses ossements charnus

Une traînée picotée est picorée sans aucun levant
Le beau plumage des amis a terni au lavage Danny
"Tide" est une bonne lessive
L’oeuf du condor vole en couleur sous les piaillements festifs
Morceau de sucre
L’aigle n’est pas un rapace mais un vol majestueux
La force est "bien d’être ici"
Au moins 24 pounds glissent sous le sabot du roitelet
Le busard gratte de ses serres limées
Les aspérités sont démasquées

La bière technique se prend à gauche et à droite avant l’Arche
L’alouette couve le pèlerin
La linotte sa tête
Cette mésange habillée en coucou exprime la détresse de l’isolement des autres espèces
Les familles se griment en mésange
L’orage est magnifique dans nos yeux qui sont sereins et unis
Comme le temps fixé au-dessus du perchoir
La colombe stigmatise sa face de sa patte
Contrairement aux peureuses hirondelles les martinets gardent leur vol ras mais néanmoins ballotté d’éclairs bruyants qui s’impriment dans notre coeur...
(...Qu’il soit pur ou fané)

La nuit pour deux la nuit pour vous et moi
Icare sur son satellite lactée vise l’étoile à la varice capricieuse et malicieuse
Le fou de bassan est surpris d’une eau peu profonde mais nourricière

La pierre est imposante et son envol ailes déployées est frissonnant
Sa sculpture est d’une fine brutalité
Les oiseaux observent son passage sous une feuille
Il se met à pleuvoir de la nuit

Grands-ducs et pipistrelles redressent leur rage nocturne dressent l’humiliation du sommeil diurne
De belles bousculades chient sur les passants roulant en perspective blindée

Fin

Denis Between The Rusty Words
(04-06-2005)
© IDDN 2005

Le texte traduit





Setlist de ce show : w/ Crazy Horse ; 07-19-1996, Phoenix Festival, Stratford upon Avon, England

Hey Hey, My My / Down By The River / Powderfinger / Big Time / Slip Away / The Needle And The Damage Done / Sugar Mountain / Heart Of Gold / Cinnamon Girl / Fuckin' Up / Cortez The Killer / Music Arcade / Like A Hurricane // Sedan Delivery / Dangerbird / Rockin' In The Free World
---------------
Groupe :

Neil Young : vocals, guitar, keyboards, harmonica
Frank Sampedro : guitar, keyboards, vocals
Billy Talbot : bass, vocals
Ralph Molina : drums, vocals
Larry Cragg : tambourine, technician