Homepage




Neil Young & Greendale & Indigo & Radio City Music Hall, New York (03-18-2004)




Sophie au RCMH – NY 18 mars 2004 - De votre envoyée spéciale à NYC

Bon, je vais pas vous refaire la même qu'hier, mais j'ai quand même quelques p’tites choses à dire ... notamment ...

CORTEZZZZZZzzzzzzzzzzzz ! ! !

Alors y'en a qui ont eu leur Winterlong à Paris ... bein moi j'ai eu mon Cortez à New York ! Voilà ! Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, bein c'etait un Cortez + une Cowgirl
Pour finir en beauté y'a pire!

En fait, pour tout vous dire, j'étais moins enthousiaste qu'hier au début du concert, d'une part (je pense) à cause de l'effet de surprise en moins, mais aussi et surtout à cause de ma place au tout dernier rang de la mezzanine à cote de la porte de sortie qui faisait que j'arrivais pas à rentrer dans le show, étant dérangée toutes les 2 minutes par les buveurs de bières ... J'ai mis du temps avant de me sortir de l'esprit tous ces rabat-joies (lol, ça c'est le point de vue d'une empêcheuse de tourner en rond qui bois pas de bière et qui sors jamais pour pisser pendant un concert).
Heureusement j'ai pu reprendre mes esprits pour Sun Green et Be the rain ;o)

... Et étant bien décidée à profiter à fond de la fin du concert je suis allée m'incruster au premier rang de la mezzanine, sur les marches pour l'entame de la 2e partie .. et toc ! Du coup j'avais la vue plongeante directe sur la scène et le public du parterre rien que pour moi.

Comme hier Neil a enchaîné Hey Hey My My, All Along The Watchtower, Powderfinger et Rockin' In The Free World.
Et pendant ce set, je me suis remémorée les pensées que j'avais eues à paris, de voir Neil si extraordinaire en acoustique, passionné et si serein, pensant que peut-être il avait définitivement tourné la page CrazyCrazyCrazy Horse .. parce que quand même, les années se sont accumulées mine de rien ...
... Mais là, keske j'avais devant moi ? Le Neil de Arc+Weld+Year_Of_The_Horse, déchaîné, 15 ans de moins, faisant sortir de sa Gibson le son le plus furieux gras et sale que j'ai jamais entendu !
Neil: quand y'en a pu y'en a encore ! lol
A noter qu'il fini Rockin' In The Free World par un air très connu mais je suis incapable de me rappeler ce que c'est .. si quelqu'un a lu une review avec la réponse ca m'arrangerai, histoire que je finisse pas complètement idiote .. (après réflexion ca doit être l'air de the star spangled banner si je ne m'abuse).

Après cette seconde partie d'une puissance incroyable, je profite qu'un andouille du premier rang du balcon se barre pour piquer son siège, sans me douter que j'en aurais pas besoin parce que quand Neil nous revient, c'est pour attaquer Cortez... alors là, Sophie a pété un gros câble lol.
Des Cortez j'en ai entendu un certain nombre hein .. bein celui la c'en était encore un différent, construit tout en variations.
C'est vraiment merveilleux de constater comme Neil peut passer aussi naturellement d'une Orgie sonore ahurissante (cf le set des 4 orages de la 2e partie) à un conte d'une pureté aussi émouvante.

Et comme ce soir y'avait double ration de dessert, on a pas quitté le sable, et on a fini avec une Cowgirl de rêve.
Je ne sais pas encore si je pourrai retourner au troisième concert de samedi, mais déjà avec ces 2 là ... je suis une sacrée veinarde !

;o)

Sofff
(March 19, 2004 )

Webmaster's note : for our friends : "ki" is for "qui" (who) and "k'" is for "que" (that).