Homepage

 


Astrid Young - Matinee

Un texte inspiré de l'atmosphère de son cd "Matinee" (Achetez-le)

 


Astrid,

Ce matin la fenêtre s'est brisée par trop de pression
Un ciel tentaculaire recouvre le champs de maïs
Deux corbeaux d'un Van Gogh le traversent
Le ciel est encore blanc sans ta présence près de moi

Les vagues se chamaillent et s'aspergent comme des amants turbulents
A l'horizon notre train passe, est-il trop tard pour le prendre ?
Avons-nous encore l'audace de mettre une chaloupe à la mer ?
La mer est encore blanche sans ta présence près de moi

La pellicule tourne dans le vide et les héros sont éteints
Leur dernière volonté est de revivre pour mieux aimer
Je n'oublie pas que les morts ont tort comme les absents
Alors n'ayons pas tort trop longtemps, égayons notre écran blanc
Les couleurs sont cruellement sans vie sans ta présence près de moi
Oui la vie manque singulièrement de couleurs sans toi

Denis
(20 octobre 2002)
© IDDN 2005

      Le poème traduit

  1mat1.jpg 2mat2.jpg 3mat3.jpg  
  1mat4.jpg 2mat5.jpg 3mat6.jpg  
  1mat7.jpg 2mat8.jpg 3mat9.jpg