Homepage

 


Boquého (11 juillet 2004) - Tribute à M. Neil Young

(compte-rendu et notes)


 

Le petit village de Boquého (22) chantera longtemps les chansons de Neil YOUNG ! ! ! Et le gong des angélus n'y changera rien ! ! !

Ce jeudi soir, les LGOs mettent le cap vers "Le Cellier" où d'après Sunny :
"(...) si tu es là, je joue "Piece Of Crap" à l'acoustique (une rareté ...)". Il semble que je sois le seul (?) à qui un titre de la setlist ait été dévoilé.

Arrachés des bains de soleil et de mer (note 1), extraits des ballades roses sur cette côte de granit, abandonnant les aiguilles qui trottent sur les ardoises des marchés locaux, parachevant l'attente par un jeu de cache-cache avec une paire de lunettes, nous partons vers ce bar où d'après une coquille (note 2) d'un journal local, il est annoncé 10 musiciens sur scène. Au pied de l'église, des photos de Sunny sont exposées en vestige de son dernier passage musical dans ce petit village campagnard costarmoricain. Mais ce n'est plus une photo ! C'est Sunny en chair qui s'affaire ! Sunny est le maître d'oeuvre de cette cérémonie dédiée au Loner. Il est à tour de rôle, technicien de scène et du son, musicien et guest-star. Sylver&Stills, Phil Crosby, et Xav Nash sont impatients de connaître la set-list que Sunny leur distribuera. Les soirées précédentes se faisaient bien avec les guitares, et tout le répertoire a été revu. Mais Sunny a quand même su ne pas déflorer la set-list avant le concert jusqu'à me mettre dans un faux espoir quelques jours plus tôt par e-mail (voir plus haut).

Pour un vrai show de rouille :
- Préparation : se mettre les doigts dans de l'eau glacée.
- Participation : briser les cordes (Note A), éclater le médiator (Note B), griffer la caisse, user de la distorsion et du larsen.
- Réparation : se mettre de la biafine® sur les bouts des doigts.
Cette nuit est sous la Rouille. Un hymne à "Live Rust". Les musiciens et le matériel vont souffrir !
Il est prévu quatre guitaristes parmi les LGO : Sunny Young (guitare acoustique et électrique, harmonica), Xav Nash (guitare acoustique, harmonica), Sylver&Stills (guitare électrique), Phil Crosby (guitare acoustique, harmonica).
Sunny Young, en solo, démarre en trombe et garde le rythme pendant tout le set (détails ci-dessous). C'est l'heure de l'apéro. Il y a du passage près de Sunny, qui se trouve non loin de la porte. Les morceaux se font sans
aides : pas de livret de paroles pour dépanner et Poncho qui connaît toutes les paroles ne peut que marmonner, souffrant atrocement d'une rage de dent.

Sunny Young laisse place à Xav Nash qui puise dans le répertoire du plus connu au moins classique, de Buffalo Springfield au dernier AYP. Un point commun : les morceaux sont rarement joués en acoustique par The Loner et ont un jeu complexe. Le jeu de Xav est plein de nervosité et de sensibilité. (Note A).
Incompatibilité ? Je le pensais avant d'avoir vu jouer Xav ! ! ! Sunny Young s'invite en électrique sur Going Home et sur Fuckin' Up. Le final de ce dernier morceau n'est pas sans rappeler celui de Bercy 2001 ! ! ! ! (Note A). Pour notre plus grand bonheur ! L'assistance chante et fait les gestes. Bien évidemment, Elwood tempête durant Cinnamon Girl. Ha ! Ha ! Ha ! ! ! (Note A).

Nos quatre guitaristes se rassemblent pour le troisième set. Je me suis déjà trouvé face à Phil Dumas il y a quelques mois, et je croyais que je buvais un verre avec Crosby ! ! ! ! ! Une ressemblance frappante ! Bien que Phil Dumas n'ait pas une bonne opinion de sa copie américaine et donc ne cherche pas à le ressembler. Mais je pense que c'est Crosby qui cherche à ressembler à Phil Dumas ! Hé Phil ! Te voilà rassuré, si c'était nécessaire.
C'est difficile sans aucune répétition en commun de savoir finir un morceau, déjà que les CSN&Y ne savent pas finir les leurs sur leurs CDs et concerts (à se demander si seulement ils répètent un peu avant !)

Sunny prend les devants sinon, le premier morceau ferait plus qu'il n'en faut. Mais nos musiciens jouent comme les renards des rencontres nocturnes dans les ronds-points de Lannion, avec assurance (Note B).

HHMM, Sunny démarre par les fabuleuses notes de ce bijou ! Le final est distorsion : "Assis c'est très dur" nous lancera-t'il alors qu'il s'entortille, s'étrangle avec sa sangle ! Vient le fabuleux et lancinant Cortez. Pas si lancinant que cela, le médiator de Sylver& vole en éclat. Sur DBTR, c'est Xav qui abandonne Sylver& et Sunny pour corde cassée (Note A). Mais où est passé Phil ?
Il est possible de dire quand Phil Crosby a joué ou non, mais ce n'est pas toujours très facile. A HHMM, il abandonne le groupe, revient pour la suivante (Cortez), et aussitôt fini, lâche sa guitare pour une bière, revient pour CITS et HOG. Sur Old Man, il joue quelques phrasés au début et à la fin. Et jouera sur LAH (Note C).
Après Cortez, c'est la minute des guitaristes pour accordement. Sur CITS, Sunny fait de bien beaux larsens, Sylver& a son phrasé solo à elle, et Phil commence une drôle de façon (une façon qui est même drôle) de jouer de la guitare qu'il conservera jusqu'à la fin du concert. Son oreille est collée à sa guitare et Phil n'arrivera pas à la décoller ! A-t-il voulu imiter Crosby jusqu'au moindre détail ? ! ;)

Une cliente du pub vient voir Sunny, elle souhaite écouter Old Man. Ce sera fait. L'assistance chante en choeur. "Bonne nuit !". Ah non ! Et mon Piece Of Crap ! J'entends aussi Don't Be Denied. Les guitaristes s'accordent encore une fois, que nous réserve-t-il pour clôturer ce tribute ? Un LAH ! ! ! Sunny dédicace le final de ce morceau au Jim Jarmush de service.

Après le repas offert par le maître de céans (grand merci !), nous nous déversons dans une nuit, noire comme une marée. N'en déplaisent à certains livres, nous nous faisons pingouins et non manchots dans cet hémisphère (note 3). Aussi dans cette obscurité dense, nous ne pouvons malheureusement pas voir, sur un végétal non loin de là, un couple de libellules qui forme un cœur parfait pour nous remercier de cette excellente soirée (performance et ambiance). Note 4.

Au petit matin, je n'ai personne à qui donner mon au revoir. Alors je file car la route m'attend comme une fiancée impatiente (note 5).

Denis Between acoustique & électrique.
(16-07-2002)

Note 1 : Pas pour tous les LGO car certaines personnes, qui ne sont pas plus frileuses que d'autres, craignent d'abîmer leur peau à reflet métallique par cette eau à forte teneur saline. Je vous entends d'ici crier : "Des noms ! Des noms !", n'insistez pas, vous n'en aurez pas.
(retour)

Note 2 : si vous ne connaissez pas pourquoi on utilise "coquille" et pourquoi il y a un "Q" dans la couille pour indiquer justement une couille dans un texte, eh bien, je ne vous le dirais pas ! La vulgarité n'est pas mon domaine. Demandez plutôt à ................. quelqu'un(e) d'autre.
(retour)

Note 3 : Ce fut une discussion entre Phil et Sylver& pendant le repas.
(retour)

Note 4 : Quand on ne parle pas de Neil, de musique, de bouffe, de vin, entre LGO, on cause z'animaux. :) :) :) :) :) :)
(retour)

Note 5 : Comment est maintenant cette route, me dites-vous ? Labourée et assouvie. C'est bien ce que vous vouliez entendre ?
(retour)

© IDDN 2005

Le texte traduit




Note A : Envoyé le mardi 16 juillet 2002 - 12:52

A propos du jeu de guitare :
Sensibilité, je ne sais pas trop mais nervosité c'est sûr !
Mais ce doit être normal pour un premier "concert". D'ailleurs je tiens à prévenir ceux qui attendent un "tree" pour ce concert : Y'a pratiquement pas eu de mise au point ! et pour ma part j'ai su le lundi soir qu'on jouait le jeudi ! Ceci pour excuser d'avancer les diverses erreurs dans les paroles et la musique !

A propos de la corde cassée :
Un jeu neuf de la veille!!! et une corde de LA ça casse jamais d'habitude (enfin moi j'avais jamais cassé une corde plus basse que celle de SOL)

A propos de Fuckin' Up :
En fait ce final n'était pas prévu mais j'ai entendu Andrew "Poncho" le chanter (avec sa rage de dent ! !) alors j'ai tenté un petit qqch ! !

A propos de Cinnamon Girl :
Désolé Elwood j'avais oublié ! ! Mais j'ai fait Driveby pour compenser. La prochaine fois promis ce sera I'm The Ocean !

A bientôt
XavBat
(retour)




Note B : Envoyé le mardi 16 juillet 2002 - 14:11
BRAVO ! ! !
Une review comme çà, c'est génial !
Rusty Words affirme à qui veut l'entendre que tout ce qu'il écrit dans ses reviews est vrai. Eh bien je confirme : même la plus petite comparaison, le plus petit bout de phrase qui peut sembler anodin fait référence à kk chose qui a bien eu lieu : ainsi la rencontre avec 2 renards près d'un carrefour, la route fantasmée, tout est vrai ! A tel point que cette review a donné une 2nde jeunesse à ma mémoire défaillante.
Encore Merci Rusty Words ! ! !
QQ précisions : pour les puristes, j'ai "joué" sur une Godin électro-accoustique. C'est vrai que dans un bar sombre, à travers diverses brumes, elle peut furieusement ressembler à une Fender Télécaster. J'ai en effet cassé un médiator pour la première fois de ma vie !!! Il m'accompagnait sur cette Godin depuis 8 ans (sic !). Encore une soirée à marquer d'une pierre blanche : le cadavre blanc fut dédicacé comme il se doit à la demande d'une fan hystérique... qui se reconnaîtra :)
Un grand Merci à Sunny et Marie-Pierre pour cette semaine hors du temps, ces moments magiques, ces soirées au coin du feu (de l'âme, bien sûr).
Sylver&(Stephen ou Stills :):)
PS : Ahhhh, si vous aviez pu voir l'éclate de Jim Jarmush sur les déhanchements Sunniques de LAH ! ! !
(retour)




Note C : Envoyé le mardi 16 juillet 2002 - 15:35
Merci Rusty Words pour cette super review, comme tu en as le secret !
Une précision sur mon jeu avec l'oreille collée à la guitare après DBTR :
Xav Nash ayant cassé une corde, il a fini avec la Takamine électro-acoustique de Sunny que j'avais au départ. J'ai foncé à ma voiture pour chercher mon Epiphone, non électrifiée, et qui n'avait pas été accordée avec les autres. La seule façon de vérifier qu'elle était juste était d'y coller mon oreille. Jim Jarmush pourra vérifier sur sa bobine que j'ai fini avec le micro dirigé sur la guitare.
Je crois quand même que je n'ai pas gardé l'oreille collée à la guitare jusqu'au bout ? ... Si ?
A bientôt.
Crosby
(retour)

 





Setlist : 30 titres !

********************
Sunny Young Inside (set acoustique) :
Sugar Mountain / I Am A Child / Comes A Time (& harmonica) / The Needle And The Damage Done / Don't Let It Bring You Down / Southern Man / Ohio / Walk On / Like A Hurricane / On The Way Home / Tell Me Why / Rockin' In The Free World //

********************
Xav (set acoustique) :
Nowadays Clancy Can't Even Sing / Crime In The City / Drive By / Going Home * / Dance, Dance, Dance / No More >> Fuckin' Up * / Medley : The Loner - Cinnamon Girl / White Line //
(*) Sunny Young en guest-star à l'électrique.

********************
Phil Crosby, Xav, Sylvaine, Sunny Young Inside :
Out On The Week End (Phil : harmonica) / Helpless (Phil : harmonica) * / Hey Hey, My My * / Cortez The Killer * / Down By The River * / Cowgirl In The Sand * / Heart Of Gold (harmonica) / (encore) / Old Man / (encore) / Like A Hurricane (Xav : harmonica) *
(*) Sunny Young à l'électrique.