Homepage

 


Autour De La Guitare (14 février 2004)



----- Original Message -----
From : Rusty Words
To : les-gens-ordinaires
Sent: Sunday, February 29, 2004 3:20 PM
Subject: [gens] Autour De La Guitare (14 février 2004)

Voilà 15 jours que le week-end magique était là !
Que reste-t-il dans nos (mon) souvenirs ?
D'abord un long périple pour nos LGO d'Armor.
Les voitures lâchent plus facilement Sunny que ses mélodies.
Les spectateurs se sont tous réunis autour d'une bonne tablée bien torchée.
Nous nous fendons la poire - surtout moi.
La découverte du patrimoine peut être un calvaire.
Un site néolithique peut nous éclairer à l'aide d'une torche.
Le roulement des vagues vide nos têtes.
Mais déjà nous voilà tous en manque ! - surtout moi.
Nous rentrons dare-dare pour un plein de Neil - surtout moi.
Puis route-pèche vers la soirée
Et vers la salle qui contiendra 300 poilus et poilues.
Et qui a fait 200 frustrés de n'avoir pas pu quitter leurs pantoufles.
Nous squattons les quatre sièges (au 1er rang) en face de Lalanne.
Sunny et Mme nous saluent : "Mais vous êtes mal placés !
C'est au dixième rang que l'écoute musicale est meilleure."
Heureusement la qualité acoustique de la salle dément Sunny !
Jean-Félix Lalanne arrive sur la scène encensée.
Il démarre la soirée avec une véritable guitare électro-acoustique.
Sa source est le jazz ayant joué avec Marcel Dadi,
John Mc Laughlin, Muriel Anderson ou Chet Atkins.
Et quelques artistes moins connus internationalement
Comme Nougaro, Le Forestier, Dan Ar Braz ou Soig Siberil.
CDs intéressants : Jazzland (avec orchestre)
Et Autour De La Guitare (ses performances avec pleins d'artistes).
Ce soir nous sommes réunis Autour De La Guitare.
Solorazaf vient nous jouer ses airs malgaches au picking.
Sur sa guitare à sept cordes créée par lui-même.
(Sa septième corde est ce soir-là absente).
Maintenant vient le tour du castillan Manuel Delgado
Et nous fait danser sur des airs dont l'influence est le flamenco - Olé !
Voici le rigolo Jo Vurchio et sa musique brésilienne.
Il sait aussi nous faire voyager vers l'Uruguay avec grande sensibilité.
Maintenant que chacun s'est présenté en solo,
Chacun d'entre eux prend un morceau de leur répertoire
Et les autres apportent leurs couleurs sur le thème donné.
Cela donne des moments originaux, valorisant leurs talents.
Jeu de guitare sensible et efficace et toujours juste.
Les quatre guitaristes épousent parfaitement le jeu des autres
Tout en conservant leur culture musicale.
Hybridation réussie.
Lalanne est d'un abord très simple, disponible et discret
Il touche à tous les styles avec une grande aisance.
Il glisse ses doigts sur le manche les yeux fermés.
Il est à l'écoute des autres musiciens confirmés ou débutants.
D'ailleurs c'est le moment de la scène ouverte.
Un jeune de 22 ans s'empare d'une guitare.
C'est une composition, sans aucun texte.
Solorazaf ajoute la basse, Manuel tapote la caisse de sa guitare.
Bravo ! Complimente Jean-Félix.
Complicité très grande entre Lalanne et Vurchio
L'humour est omniprésent dans l'introduction des morceaux,
Jo s'empêtre dans des histoires
Jusqu'à l'embourbement, jusqu'au fou-rire.
Deuxième scène ouverte aux débutants.
Un habitué relativement beaucoup moins jeune que le premier
Présente son "seul" seul morceau qu'il a créé (paroles et musique)
Il s'applique sur sa lente ballade.
Lalanne doit se rappeler que l'année passée il l'a déjà écouté
Et que cela avait été catastrophique !
Après douze mois de travail, le rendu est meilleur.
L'année prochaine il sera assurément encore là !
Avec le même morceau ?
Maintenant Lalanne impose à ses camarades
L'inusable et sublime Wonderful World.
Les quatre guitares crépitent en harmonie.
Quelle magie ! Ils sont très forts !!!
Sunny est présenté par Jean-Félix Lalanne qui lui cède sa place !!!
Sunny nous emmène à Taos Pueblo près de Santa Fe
Petit village à quelques 2 secondes entre Daos Pueblo.
Là-bas nous retrouvons le vieil indien que nous sommes tous.
Puis l'Eldorado, c'est en écoutant cette version que Neil a reprise
En dénaturant les paroles et musiques de Sunny !!!
Neil Young est un plagiaire de première !!!
Sunny est convaincant et sa performance émouvante.
Mme Crosby en pleure.
Jean-Félix  trouve que sa voix accompagne de trop près la guitare.
Mais sur deux titres, difficile de porter un jugement hâtif.
Le dernier morceau des quatre compères
Est une improvisation libre, non répétée
A partir d'une petite mélodie de Jo
Sans titre, mais aussitôt nommée
Chaussures carrées - Squarred Shoes -
En rapport avec les chaussures jaunes de Jean-Félix.
Travail d'équilibriste, d'ouverture et d'écoute.
Un rappel sans filet.
Rendez-vous l'année prochaine.
Les fauteuils sont empilés en quelques claquements de doigts.
Le pain-pâté-vin-rouge (PPVR) réunit les LGO et le staff culturel.
A une même table, le véritable Crosby et son sosie sont réunis !
Le sosie étant le meilleur ingénieur du son du Finistère.
Les yeux papillotent, le bon dieu de Chinon humecte nos lèvres.
Puis Morphée casse l'ambiance.
Philippe a couru toute la soirée et au réveil il est déjà loin
En compagnie de son équipe ou des guitaristes.
Nous larguons Sylvaine à la salle du Sterenn
CDs à dédicacer oubliés, Sylvaine trouve place
Parmi la trentaine de guitaristes masculins venus participer
Au Master Class : cours en communs et avis particuliers
En compagnie des quatre artistes !!!
Le couple Crosby et moi affamés cherchons
Un restaurant ouvert dans la ville close.
Menu belge à huit euros.
Je crois que j'ai oublié de préciser que ce week-end
L'assemblée s'est bien fendu la gueule - surtout moi.
Merci Philippe pour ta chaleureuse invitation
Et à ton excellent travail de préparation et d'organisation !!!!
!!! Bisous !!!!
Je laisse Crosby conclure :
"J'ai été encore une fois surpris de rencontrer
Des gens comme nous, ma foi, fort ordinaires.
Nous sommes tous des gens ordinaires".

Denis Between The Rusty Words
(29 février 2004)

PS : J'ai sûrement oublié des choses comme d'habitude, mais normal après
15 jours et sans avoir pris de notes. (je ne prends jamais de notes).

© IDDN 2005

Le texte traduit