Homepage

 


Autour De La Guitare (11-12 février 2005)



L’orgie musicale pour cet appel nocturne,
Durant quatre heures en deux temps de cet an cinq,
Nous a dissipés de nos traits taciturnes,
Jusqu’à soif soufflée, et plus loin qu’autour du zinc,

Leurs notes claires perforent nos durs crânes
Pour que nos esprits s’étendent sur leurs planètes,
Divaguent au gré de leurs courants qui flânent
Depuis Chet Atkins à l’Irlande secrète.

Jean-Félix Lalanne, Soig Siberil, Jack Ada,
Et Dan Ar Braz, tous ont étalé leur talent,
Puis, les ont brassés en embruns de réséda
Devant un public médusé et stimulant.

L’unique Jim Kline caressa Son doux gréement
De dix-neuf grelins - huit en harpe - qui sonnent
Vers la mer ferme. Entre les doigts écumants
De Philippe Revert, le JJ Cale sillonne.

Retour à la joute. Nos quatre brigands avec
Le visage peint par de radieux faisceaux,
Les doigts agiles dansant gigue sur le neck,
Les clins d’oeil mielleux éclatant en rires sots ;

Ils accrochent, oui, la Gaieté Parisienne,
Des sonorités pour de futurs silences,
Des reels irlandais jusqu’à des bleues antiennes,
De Mister Guitar : un patchwork d’excellence !

Si le samedi est moins frileux que la veille,
Les deux prouesses sont vraiment fabuleuses.
Si la main sommeille, Dan ruse et nous émerveille,
Sans le breizh cancan, mais en notes cajoleuses.

-----------------------------------

Dan, Soig, comme Jack, paralysent la torpeur.
Leurs crocs rigolent dans un cochon en pilou,
Baignent en Chinon vers de rivages frappeurs.
Jim vit* le Cap-Vert, d’autres le Chien Andalou.

Denis Between The Rusty Words
(14 février 2005)

* du verbe "vivre" !

© IDDN 2005

Le poème traduit