Homepage

 


Neil Young - Rio 2001 (compte-rendu)


 


La nuit est une bulle bleue et des éclairs rougeoyants la zèbrent
Le Crazy Horse ne peut pas y dénicher un pré d'une grande quiétude
Ce soir de janvier 2001 à Rio, Il est assurément nerveux, sensible
Et complètement électrique
Déclenchant un accouchement à Porto Alegre
La petite rusty d'Alexandre crie sa rage de vivre

Le Leader est soucieux
Son acouphène le reprendrait-il ?
La musique ne perce pas cette atmosphère de plomb
Il faut jouer plus fort, se secouer les tripes
 
Un halo de lune poursuit le Horse
Dans sa chevauchée lyrique
Il se sait magnifique
Vous payez pour du gentil
Il vous donne du sauvage
 
La Horde ravage tout sur son passage
Combien de chevaux la composaient ?
Mille ? Oh ! Cinq mille au minimum !
... Quatre farouches indomptés au galop
Pas plus, pas moins
Mais nourris sur des terres arides
Où poussent comme seule végétation
Chardons et ajoncs
Dont les épines claquent sous la chaleur
Dans de La Mineur plaintifs
 
Le Leader est observé
Ce soir, Il est imprévisible
Ses moindres mouvements sont analysés
Par ses trois congénères
Un peu effrayés et ravis à la fois
Poncho pour lui montrer son amitié
Et se rassurer exhibe Zuma
Billy grimace et tambourine sa guitare
Ralphy est aux aguets :
Que fait Neil ? Il est sorti du Canyon
Et le voilà à nouveau dedans
Fuckin' Up
Peut-on dire qu'il est le "Néandertalien en transe" ?
(Dixit Télérama !)

Dans le sublime Cortez
L'Histoire est donnée
La brise se lève et la lumière de la lune
Glace le décor rocheux à la végétation rase
Un rio creuse son lit en silence ou presque
Des sabots l'agitent, froissent ses draps
 
Un peu d'herbe d'amour pousse le Horse
Au-delà de ses terres connues
Echappées d'un corral
Deux pouliches se joignent à la troupe
Jusqu'à la fin de la chevauchée
Il faut être bien campé pour suivre ces quatre étalons
Dans une course fracassante
Neil réinvente la soudure à l'arc
Le contact de ses cordes entre elles
Provoque de remarquables étincelles
 
Le Horse piétine les rochers roux
Qui  s'illuminent alors
D'un blanc Or-en-fusion
Magma bouillonnant projetant sur les parois d'étranges ombres

Contemplons un instant cet étrange phénomène
Pour reprendre d'un trot léger cette aventure
Aucune bride ne peut les maintenir
Aucune volonté ne peut les dompter
Le Horse glisse en douceur par jeu
En descendant par la rivière
Nous sommes à ses côtés
Pour encore un instant

Avant la révérence
Le Horse s'en va au loin
Neil tourne bride
Pour encore s'exprimer avec sa troupe
Et nous livre son dernier message
Billy vérifie la capacité de Poncho
A se défaire d'un lasso
En tournant autour de lui

Le scintillement des étoiles s'amplifie
Pendant le grondement final
Qui se fait de plus en plus intense
Les cordes sont cassées
C'est l'adieu sympathique augurant
Une prochaine cavalcade ensemble

Denis Between electric arcs in the deep blue-black sky
 (04-07-2002)

*********************

PS : "Farm Aid 9" :
Un quasi-Deadman nous invite à écouter Neil YOUNG
En bermuda de 96
Trois morceaux dans le désordre
Crosby s'invite ou il arrive en retard ?
Aidez les fermiers américains
Steinbeck n'est plus

*********************
© IDDN 2005

Le poème traduit





Setlist "Rock In Rio 3 - 20-01-2001" : Sedan Delivery / Hey Hey, My My / Love And Only Love / Cinnamon Girl / Fuckin' Up / Cortez The Killer / Like A Hurricane * / Rockin' In The Free World *  // Powderfinger * / Down By The River *  //  Welfare Mothers *
(*) w/ Pegi and Astrid YOUNG on backup vocals.
PS : Neil YOUNG w/ Crazy Horse ; 10-12-1996, Williams-Brice Stadium, Columbia, South Carolina ; Farm Aid 9 :  (Intro by Willie Nelson) / Hey Hey, My My / Helpless (acoustic, w/ David Crosby) / Pocahontas