Homepage

 


Neil Young - San Diego 1993 (compte-rendu)




     "La présence d’une vieille connaissance est frappée de quatre fines mains... plus huit autres mains... qui n’ont pas le même label. Une tête sombre masque à elle seule six personnes tandis qu’une tête claire fait oublier cinq personnes. Astrid Young est émerveillée. Ses deux marteaux vibrent d’allégresse. Les miens aussi.

- La joie est toujours au sommet d’une échelle mais ici elle n’est pas solitaire.

- Alors l’ascenseur mène les badauds radieux à l’interminable hauteur d’un immeuble glissant vers le sud noirci.

- Incendie : Quatre feux se sont déclarés au Pédalier embrasant la soirée durant deux heures.

- Un piano, chaussé de talons, traîne à répétition des éclairs bleus et fushia à l’aurore de nos jours.

- Publicité grinçante : Laissez tomber vos cheveux avec Belintro de Ouragan vous serez beau comme l’automne. (Fin de l’intoxication.)

- La pénétration habitée saute à pieds joints et se conserve à ultra haute contamination dans l’isolation. C’est à taper du pied vigoureusement sur ce ciel strié en vue de grands rassemblements, de grandes migrations.

- Le canard se frotte aux poignets de force. Il gagne quelques plumes sur notre balance depuis la dernière consultation.

- Une terminaison aiguë ne devrait pas s’enkyster sur six fois soixante-deux centimètres bien maîtrisés.

- Le cours de l’action Neil Young fait un bond avec le contrat de la société Ragged Glory pour un investissement d’amour à brûler. Le petit porteur se déplume lors de l’assemblée générale. Sur la place boursière, le soleil noir tournoie et se fait piétiner par un prisme. Si en règle générale, la cotation se dévalorise par un affaissement, ici cela ne reste qu’une dépréciation imaginaire. Les preneurs de bénéfices sont trop précoces. La confiance en l’amour a encore de beaux jours.

- Un amour d’éléphanteau aime circuler dans les artères en porcelaine. Il va piano vers le cimetière tamisé. Aucune impureté à déclarer.

- La soufflerie vient d’être branchée. Jusqu’à présent, elle prenait les poussières étincelantes du feutre noir.

- Et trois tabourets aériens cajolent le grain lunaire de l’ivraie jusqu’à l'approbation générale.

- Trois exclamations sont tolérées dans le monde libre... Et également dans treize autres mondes. La dictature du monde de l’aiguille consent une seule clameur qui de constitution uniforme répand ce soir des modulations. L’accord est à portée de la main.

- Néanmoins, la main courte est usuelle et inspire une poussée de duvets.

- L’envol ne se fait pas sans un râle pétaradant telle une moto qui s’éloigne jusqu’à disparaître dans la beauté traversée.

- Une embarcation est dans une oscillation chavirante et chaotique que deux tambours miroitent sur vos chaussures. Les colifichets emplumés flottants sur la coque farouche se sont évanouis à jamais. Ce large éventail n’obstrue pas le grand cap solidement fixé. Le vieux marin vous dit en sage que c’est ainsi qu’il aime les flots. Le signe du meilleur ne se perd pas avant l’obscurité du pouce.

- Cette annonce se retrouve après le retour des projecteurs salués. Des noms retentissent sans qualificatif fraternel. Le port s’assouplit par le renfort inaccoutumé de deux jeunes filles près de la bitte qui n’est pas du tout noire mais arbore un bleu épicé.

- Ces tendrons escaladent joyeusement aussi la tour de guet bien bâti. Les amarres correctement fixées se libèrent de la pression soudaine. Le vent hurlant est cité. Le chat ne serait pas non plus innocent. Le canard batifole avec lui en frappant le sol de son bec par cinq fois. Le grain est fini, l’amusement aussi. Tous se mettent alors aux abris.

- Un scout vient aider une vielle dame à traverser. Il dépose ce cher trésor dans une caisse sombre à riche terreau. Les fleurs renaîtront du jardin désertique dans moins de deux jours."

*

Denis Between The Rusty Words
(08 juillet 2005)
© IDDN 2005

Le texte traduit





Setlist de ce show : w/ Booker T and The MG's ; 09-12-1993, Sports Arena, San Diego, California

Mr Soul / The Loner / Southern Man / Helpless / Like A Hurricane / Rockin' In The Free World / Love To Burn / Only Love Can Break Your Heart / Harvest Moon / The Needle And The Damage Done / Powderfinger / Live To Ride / Down By The River / Sitting On The Dock Of The Bay / All Along The Watchtower
---------------
Groupe :

Neil Young : vocals, guitar, harmonica, piano
Booker T. Jones : organ, synthesizer, vocals
Steve Cropper : guitar
Donald Duck Dunn : bass
Jim Keltner : drums
Astrid Young : backup vocals
Annie Stocking : backup vocals