Homepage




"Astrid Young a commencé à jouer de la musique à l'âge de trois ans."

Jos Starmans des éditions "Inbetweens Records" nous présente Astrid Young.



"Matinee" est le récent CD solo d'Astrid Young (IRCD015).
Originaire de Toronto (Canada), Astrid a commencé à jouer de la musique à l'âge de trois ans, scolarisée au Royal Conservatory of Music.

Le Rock est devenu une passion à l'âge de 14 ans quand Astrid a pris sa première guitare, une Gibson 1966 SG spécial.
Citant Ritchie Blackmore, Tony Iommi et David Gilmour comme étant ses premières influences en matière de guitare, Astrid a commencé à jouer dans des groupes autour de Toronto de 1979 à 1985, année où elle est allée à Los Angeles.

L.A. dans les années '80 était innondé par la renaissance du glam-rock et du heavy metal, et la synchronisation était telle que peu après s'y être installée, Astrid s'est trouvé chanteuse leader du groupe métal Sacred Child, qui a continué en faisant deux disques dont les deux sont entrés dans les charts dans dix pays - dans le top ten en Hollande, Belgique, France et Italie. Un retour à Toronto a vu la formation du trio iST au rock puissant, avec le guitariste de Toronto David Kiner (ex de Juno nommé Mal Havoc) et le batteur Dan Cornelius (Sass Jordan, Rocket Science). Ces dernières années ont vu Astrid dans de nombreux concerts et enregistrements avec son frère Neil et l'ont ramenée à nouveau à la Californie.

La séparation avec iST (avec qui elle a enregistré le CD "Pokalolo Paniolo", référencé chez Inbetweens sous le code IRCD016) a créé un besoin de s'exprimer autrement, et Astrid a commencé à jouer des concerts acoustiques en solo autour de la baie de San Francisco.

Les concerts ont eu un si grand succès et ont recueilli de fidèles adeptes, incitant Astrid à enregistrer un CD entièrement acoustique. Certaines des chansons qu'elle joue en concert sont du CD d'iST, mais beaucoup sont plus personnelles, et reflètent son amour du son de sa 12 cordes et de quelques accords intéressants. La musique elle-même présente sa passion et son amour de ses performances live. L'album est convenablement intitulé "Matinee" - titre phare - qui parle de l'évasion que peut seulement être procurée par un grand film. Le reste des morceaux découle légèrement d'un concept, de ce fait plusieurs des chansons font une certaine référence à des films.

Jos Starmans du bulletin de janvier 2003 des Inbetweens Records.

(Traduit par votre serviteur)